Le Petit Laboratoire

12 mois, 12 photos : 2015 en images

C’est désormais une tradition… Tous les ans, je fais un post de blog qui résume mon année en images. Une image par mois, c’est parfois trop mais plus souvent bien peu tant il se passe de choses chouettes.

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de mettre quelques mots en légende des photos choisies… Concernant l’image de une, elle a été prise à Enoshima, au Japon, en juin dernier. Il s’agit d’une espèce de barrière à l’entrée d’une voie piétonne, si ma mémoire est bonne. Et juste après, j’ai mangé un encornet grillé incroyable. Ouais, on s’en fiche, mais moi ça me fait plaisir rien que d’y repenser.

Bon allez zou, ça commence juste en-dessous !

Et, by the way, pour les années précédentes :

2011

2012

2013

2014

12-janvierJanvier : Première Nuit Originale. Je rencontre des gens très chouettes, et surtout j’ai l’impression d’assister à la naissance d’un truc nouveau et différent… Un nouvel usage d’internet, bourré de culture, d’humour, de tolérance et de bienveillance. Dans le climat de deuil qui règne, c’est un vrai bonheur. Tiens, d’ailleurs, je crois qu’on remet ça dans deux petites semaines…11-fevrier

Février : Dîner chez Hinoki, à Brest, l’un des meilleurs sushi-ya français. Avec D., F. et M., on prépare doucement notre futur reportage au Japon sur les maîtres sushis…

10-mars

Mars : À ma grande surprise, et pour mon plus grand bonheur, je suis contactée par Morgane, de chez Lomography, pour tester le nouvel objectif Petzval. J’en profite pour appeler quelques amies chères (ici, Cali, que je n’avais pas eu l’occasion de voir depuis bien trop longtemps) et paf, ça fait des chocapics.09-avril

Avril : Pour la première fois, je shoote un mariage à l’étranger, et c’est celui des merveilleux Romain et Véronique. Un week-end de travail aux airs de vacances, du rire, des larmes (de bonheur), de la pluie presque d’été… Et je tombe amoureuse de Lisbonne ainsi que de la campagne environnante.08-mai

Mai : Pour la 2° fois, je pars travailler à Cannes pour Nisimazine. Je dors peu, je vois plein de films super et surtout, je cours les rues cannoises avec une équipe internationale complètement incroyable.07-juin

Juin : Le reportage au Japon, que j’attends depuis des mois, est enfin arrivé ! Sur la route du sushi, on enchaîne les rencontres incroyables : producteurs de sauce soja, de riz, de saké, pêcheurs, maîtres sushis (dont M. Mizutani !)… Mais aussi avec de jeunes LGBT qui m’ont raconté d’une façon très émouvante et très intéressante comment ils vivaient leur genre/leursexualité au Japon. Ont résulté de ce voyage des publications dans les magazines Grazia (aux côtés de Marilyne Letertre) et JapanLifestyle.06-juillet

Juillet : La saison des mariages bat son plein, je bosse comme une forcenée… Et soudain, j’enfile mon costume d’invitée pour assister au mariage de mon amie Marie-Morgane avec son amoureux Baptiste. Je vole deux-trois clichés, mais je savoure mes petits fours pendant que mon amie et consoeur Marion Dunyach (mais si, on fait partie du même collectif) shoote la fête. Et je pleure pas, non. Enfin presque pas.05-aout

Août : Mariages toujours, et une ribambelle de gens géniaux ! Ci-dessus, un cliché du mariage d’Emilie et Rémi. Malgré l’épuisement, je prends un plaisir dingue à photographier toutes ces belles personnes, et j’ai l’impression de progresser à chaque instant.  Il fait beau, il fait chaud, j’adore mon métier… Franchement, c’est cool.04-septembre

Septembre : Le nez dans les mariages, toujours ! Super contente, toujours ! Mais j’ai décidé de changer de registre de peur de vous lasser. Septembre, donc, Colère : nom féminin organise une grande soirée à Nantes pour le lancement du dernier visuel. Des amies, de la bière, du féminisme et des concerts. Wouhou !03-octobre

Octobre : Le rythme des mariages s’allège… Pour laisser la place aux autres commandes ! Ci-dessus, la réalisation du visuel de l’EP de Po’boy, dans un coin de banlieue aux airs de Louisiane… Le timing parfait, alors que l’on repart en voiture à la fin du shooting, au coucher de soleil : on regarde dehors, on aperçoit la brume (qui tiendra cinq minutes à peine), on court faire une photo… Et ce sera finalement l’image qu’on retiendra sur la planche-contact. Un petit moment de grâce.02-novembre

Novembre : Le 13 novembre au soir, je travaille pour la Compagnie Bouche à Bouche, pour son Banquet des Familles Recomposées, un spectacle joyeux, convivial, en forme de banquet (non, vraiment ?), durant lequel chacun apporte un peu de nourriture à partager, avant de se voir remettre une nouvelle identité (comédiens et spectateurs faisant maintenant partie d’une seule et même grande famille) et de nouveaux vêtements (du noir et de la paillette)… Mais si tout le monde communie en mangeant, en chantant et en dansant, c’est sur un fond de tristesse : toute la famille est réunie pour l’anniversaire de Charlie, mais à la place d’honneur du banquet, Charlie pleure et se tait. Je sors du spectacle à 21h30, juste après qu’on a chanté tous ensemble « La vie a basculé », l’hymne de la compagnie. Je cours prendre le métro pour le 11° arrondissement, où je vis. D. m’appelle 3 fois, je finis par décrocher même si habituellement, je ne le fais pas dans les transports. Il m’annonce la fusillade. Les fusillades. L’explosion. La prise d’otage. Je me décompose, et d’un seul coup, je reconnais, parmi mes voisins de rame, ceux qui savent et ceux qui ne savent pas encore. Il suffit de regarder leur visage. Arrivée au métro, il vient me chercher à l’intérieur, il ne veut pas que je sorte seule, et moi je ne veux pas qu’il sorte de l’appartement. Nous rentrons à pas très rapides, en faisant attention à marcher du côté où les voitures sont garées « pour ne pas rester à découvert ». La suite, vous la connaissez tous : les sms, facebook, les appels aux disparus, les noms des disparus qui deviennent les noms des morts. Et puis le deuil, et la nécessité de réparer vivants et survivants.

Chacun se souviendra d’où il/elle était ce soir-là. Moi, j’ai eu un mal fou à retoucher les images que j’avais prises durant les deux heures qui avaient précédé. Elles me faisaient mal et elles m’arrivaient d’une autre époque, d’un autre monde : celui d’avant la bascule. Et puis très vite, j’y ai vu des symboles qui dépassaient largement le modeste spectacle de théâtre. Chaque photo était porteuse d’une charge symbolique énorme, et d’un espoir qui m’a fait du bien.

En décembre, la compagnie a joué un nouveau banquet. Celui-ci avait le goût d’une renaissance ; et j’ai regardé, fascinée, les spectateurs se précipiter vers leur dose de chaleur humaine et de bonheur éphémère.01-decembre

Décembre : La vie reprend presque son cours. Un peu amochée, beaucoup, même, mais pourtant elle est bien là. On se sert plus près les uns des autres. Morgane me contacte à nouveau, cette fois pour tester le Petzval 58. J’appelle Alix Alléguède, amie de très longue date et prof de yoga préférée (ainsi qu’une autre modèle mystère, mais vous verrez ça plus tard !). Et on se fait un ou deux shoots d’émerveillement, en attendant que 2016 panse deux ou trois plaies.

Publicités
Cette entrée a été publiée le 1 janvier 2016 à 10:17 . Elle est classée dans "Digression / - Gression !", Commandes, Dans la rue, Expérimentations techniques, Fonds de tiroir, Les feux de la rampe, Mariages, Portraits, Sur les routes et taguée , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Une réflexion sur “12 mois, 12 photos : 2015 en images

  1. Pingback: 12 mois, 12 photos : 2016 en images | Le Petit Laboratoire

Un truc à dire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :